La philanthropie chez les acteurs du private equity

PRIVATE EQUITY MAGAZINE – sept.2020

Au-delà des engagements individuels portés par des fondateurs charismatiques ou des mécènes médiatiques, enquête sur la place qu’occupe la philanthropie chez les acteurs du private equity français.

Une vision collective de la solidarité », tel est le titre du rapport d’activité 2019 d’Ardian publié au printemps
2020.

Une punchline que l’on doit bien sûr au contexte particulier de la crise sanitaire, mais que l’on associerait plus volontiers à Emmaüs qu’à un des premiers acteurs mondiaux du private equity, avec plus de 100 milliards d’euros sous gestion.

« Notre position de leader nous oblige à un devoir d’exemplarité », explique tout simplement Yann Bak, président de la fondation Ardian qui fête ses 10 ans cette année. Dans le même esprit que l’engagement pionnier de sa présidente, Dominique Senequier, de « redistribuer » aux salariés des participations une partie des plus-values de sortie, le domaine d’action de la fondation est centré sur la mobilité sociale et l’égalité des chances.